MAROC, au cœur du Haut-Atlas

un film HD écrit et réalisé par Jean-Pierre Valentin

Le réalisateur Jean-Pierre Valentin sillonne le Maroc et ses hautes terres berbères depuis vingt ans. Au cours de nombreux séjours, il a parcouru le cœur du massif, arpenté les sentes muletières, fréquenté les hameaux reculés et les tentes noires des nomades.

Le Haut-Atlas qu’il retrouve a changé : des pistes sont goudronnées, l’électricité atteint maints villages éloignés et la modernité chahute la coutume. Mais la tradition des gens des hauteurs est puissante, et si la télévision ou la machine à laver bouleversent un certain ordre des choses, elles ne parviennent pas encore à bousculer un quotidien d’entraide et de solidarité.

Les bourgs et les parcelles irriguées sont nichés aux virages de vallées somptueuses. Les maisons, de pierre sèche ou de pisé, sont accrochées aux flancs de parois abruptes, ou perchées sur d’inexpugnables pitons ! Les temps anciens étaient ponctués d’attaques, de rapines intertribales, alors les montagnards stockaient leurs maigres richesses et les provisions vitales à la survie du groupe au fond d’inaccessibles greniers.

Les nomades aït atta que nous allons côtoyer passent l’été sur les estives et leurs troupeaux profitent des alpages et des torrents. Une vie rude mais appréciée des ainés qui connaissent le Haut-Atlas et les parcours de transhumance depuis des siècles.

Marrakech sera la porte d’entrée prestigieuse de ce voyage. Et la place Jema el Fna raisonnera de son activité débordante, moyenâgeuse, avec ses inévitables porteurs d’eau, ses nombreux musiciens et ses charmeurs de serpents…

Bande annonce

Auteur(s)

Inspiré par ses lectures de Frison-Roche et de Saint-Exupéry, Jean-Pierre Valentin – à l’âge de 20 ans – choisit de traverser à pied l’Afrique de l’Ouest. Depuis ce parcours initiatique, il sillonne le Maghreb et le Sahara à la rencontre des communautés traditionnelles. Il accompagne des caravanes chamelières qui affrontent le Ténéré, réalise un film avec les éleveurs wodaabe, côtoie la diaspora et les artistes touaregs pour évoquer la complexe situation contemporaine… Des témoignages présentés à la tribune de Carnets de Voyage.

Son dernier documentaire nous guide au cœur du Haut-Atlas, pour saisir quelques instants d’un monde berbère en grande mutation.